AGRUMES BIO

Clémentines, oranges, pomelos et citrons
produits en Corse
par Jean-Jacques Laurent
SAS de Cirione

Référent : Denis

Fréquence : de fin octobre à avril, toutes les 3 à 4 semaines environ, selon la maturité des fruits

LES FRUITS
Variétés cultivées :

  • en clémentines la « caffin » et la « commune » ( celle que nous avons habituellement en novembre sur les étales ).
  • en oranges la « valencia late » et la « navel ».

Périodes des récoltes :
Les récoltes se font de plus en plus tôt (réchauffement climatique).
– Les clémentines sont ramassées d’octobre jusqu’en janvier.
– Les oranges sont récoltées à partir de décembre à mai.
– Les citrons à partir de décembre et jusqu’en mars.
– Les pomelos à partir de février et jusqu’en juin. Les premiers pomelos récoltés en février, sont plus acides et amers que ceux récoltés plus tard, beaucoup plus sucrés et doux.

Les Clémentines
La Caffin est une variété précoce « fin octobre ».  Elle dispose d’une peau relativement épaisse. Juteuse et parfumée, la membrane de chaque quartier est elle aussi un peu épaisse. Cette variété n’est pas très cultivée car très capricieuse en terme de rendement. Elle alterne énormément d’une année sur l’autre.

Après la Caffin dans l’ordre de maturité il y a l’Oroval que l’on récolte mi-novembre. Variété qui donne des fruits d’un calibre plus important avec une peau relativement épaisse. Sa spécificité est la finesse de sa chair comme de sa saveur et de son parfum.

Il est une caractéristique des clémentines ainsi que de tous les autres fruits du « JARDIN DE LA TESTA » c’est leur saveur. Une seule constante dans cette caractéristique c’est le « TERROIR ».

Précisions sur les clémentines :

  • Il existe une IGP (Indication Géographique Protégée). C’est un label européen qui permet de protéger l’origine le la clémentine corse. Sans ce label il n’est pas possible de vendre la clémentine sous l’appellation « clémentine corse », même pour les exploitations corses. Ce label a été mis en place dans l’objectif de se protéger de la concurrence parfois déloyale de producteurs espagnoles.
    Ceux-ci se sont mis à cueillir leurs clémentines avec les feuilles, signe habituel de reconnaissance des clémentines corses. Le label repose sur une analyse du fruit, une fois en début de saison pour évaluer son taux de sucre et d’acidité. Il doit être obtenu pour chaque saison et coûte entre 2500 et 3000 € ! Jean Jacques Laurent va a demandé cette IGP.
  • La clémentine peut être verte même à maturité. Elle vire à l’orangé sous l’action du froid, plus précisément de la différence de température entre le jour et la nuit. En Espagne beaucoup de producteurs pulvérisent un produit sur les arbres pour obtenir cette coloration orangée, produit interdit avec l’IGP.

Le pomélo est l’un de ses produits phares.
Habituellement les producteurs de pomelos cueillent la totalité de leurs fruits tôt, pour les conserver en chambre froide. Ils évitent ainsi l’arrivée de la mouche méditerranéenne, la cératite, qui pique le fruit et le rend immangeable. Jean Jacques Laurent cueille ses fruits au fur et à mesure des ventes. Il les laisse sur l’arbre pour une cueillette ce qui permet une meilleure maturation du fruit (fruit plus doux et plus sucré). Contre la mouche méditerranéenne, il pratique un piégeage massif avec des pièges à mouche (piège avec appât alimentaire).
Néanmoins, la cératite lui fait perdre 2 tonnes environ de pomélos sur les 9 tonnes de sa production.
Le pomélo met 1 an pour venir à maturité : fleur en mars, maturité en mars.

Le nombre approximatif de fruits par cagette de 10 kg :

  • 120 à 130 clémentines,
  • 40 à 50 oranges,
  • 25 à 30 pomelos.

Il y aura 2 à 3 calibres de fruits dans chaque cagette. Les pomelos seront expédiés non brossés, pour ne pas les ramollir.